A la une sur le lobbymag.com : Coucke is back !

editolobbyoctok

lobbycouv

Lobby Edito

Coucke is back ! 

Selon le site www.derijkstebelgen.be, à la date du 4 octobre 2017, la Belgique comptait 24 milliardaires ou familles milliardaires en euros. Au top, il y a bien sûr les familles actionnaires d’AB-InBev (46 milliards d’euros !) avec, à leur tête, Alexandre Van Damme (probablement le Belge le plus riche). Ensuite, mais loin derrière, on pointe Albert Frère (6,2 milliards d’euros). Et la troisième position est attribuée à la famille Colruyt (3,9 milliards d’euros). Et qui retrouve-t-on à la 17e place ? C’est notre ami Marc Coucke. Il se maintient donc dans la catégorie des milliardaires belges (1,3 milliard). Voilà un nouveau riche qui se porte bien !

Et quid des millionnaires ? Selon Capgemini, en 2016, il y avait, en Belgique, 114.200 millionnaires (en dollars). Cela nous place en 26e position du classement mondial, juste derrière la Suède mais loin derrière le top 5 : USA, Japon, Allemagne, Chine, France. Nos millionnaires seraient de plus en plus jeunes et leur nombre aurait augmenté de 5 % par rapport à 2015. Bref, le nombre de millionnaires ne cesserait de croître en Belgique.

Comment procèdent ces millionnaires belges pour optimiser leur patrimoine ? Difficile d’avoir des infos à ce propos. Ils peuvent se tourner vers la Bourse en passant par les fonds spécialisés. Certains font également appel aux banquiers privés. Enfin, les plus fortunés s’adressent aux Family Offices. Et nous ne parlons pas ici de placements alternatifs comme l’immobilier, l’art ou l’automobile…

Espérons que ces millionnaires belges songent à l’investissement socialement responsable et qu’ils n’oublient pas la philanthropie. Cette générosité peut se décliner au niveau local ou se concrétiser à un échelon plus national via la Fondation Roi Baudouin ou le Fonds Baillet Latour (par exemple).

Car l’avenir ne sera peut-être pas rose pour tout le monde. Bref, en reprenant les jolis mots d’Eric de Beukelaer (voir page 45), « il est dans l’intérêt de tous que les élites sociales prennent la place de premier de cordée pour contribuer à ce que la société affronte la tempête de façon solidaire ». Qu’ajouter à cela ?

Par Paul Grosjean

Rédacteur en Chef

paul@aubalcondelactu.be