EN LIBRAIRE ACTUELLEMENT














UN AUTRE
REGARD...

Derniers Articles du Blog

0

Communiqué de presse : La revue LOBBY soutient les nouveaux entrepreneurs belges !

En Belgique, l’opinion est en train de prendre conscience des conséquences de l’avènement de la Nouvelle Economie. C’est le conflit à Bruxelles entre les chauffeurs de taxi et la société Uber qui fut le facteur déclenchant de la médiatisation. Pourtant, la démarche n’est pas neuve. Selon certains historiens, tout commença en 1976 sur la côte ouest des Etats-Unis, à San Francisco, pas loin de Stanford. C’est à ce moment-là que Steve Jobs cofonda Apple. 28 ans plus tard, sur la côte est, à Boston, Mark Zuckerberg créa, avec quelques camarades du Harvard College, le réseau social Facebook. En Europe, la ville de Londres, boostée par Oxford et Cambridge, fut parmi les premières métropoles atteintes du virus. Aujourd’hui, le phénomène est mondial et la Belgique n’y échappe pas. L’occasion pour le magazine LOBBY de dédier entièrement son 30ème numéro à ces nouveaux modèles économiques.

Difficile de définir la Nouvelle Economie puisque le processus est évolutif. Nous n’en sommes qu’à la transition entre les anciens et les nouveaux systèmes. Plus précisément, nous nous situons aux prémices de cette période transitoire. Néanmoins, il importe d’être attentif car la mutation s’accélère incroyablement. En fait, à la suite de la crise de 2008, de nouveaux modèles d’affaires sont apparus. Partagée, collaborative, sociale, participative, créative, durable, circulaire, l’économie du futur recèle de multiples approches. A vous de choisir le bon modèle parmi celles-ci, ou plutôt, le bon mix de modèles. Ceci dit, quel que soit votre choix, il y a un passage obligé : les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. La Nouvelle Economie sera technologique ou ne sera pas ! L’industrie digitale est donc le pilote de la modernisation de l’économie. Heureusement, selon l’étude initiée par Accenture, les entreprises belges sont bien placées.

Un autre élément incontournable, ou qui doit l’être, c’est la place accordée à l’humain. D’où l’importance de l’éducation et de la formation. Et d’où la nécessité du dialogue entre les générations et aussi entre les genres. Car, qu’on ne s’y trompe pas, dans cette période grise, le caractère « disruptif » est omniprésent. C’est d’ailleurs le propre de toutes les révolutions industrielles. Inévitablement, des entreprises, des métiers, des fonctions, des emplois vont disparaître. Seront-ils compensés par de nouveaux acteurs économiques et professionnels ? That’s the question ! Ce n’est pas sûr à 100%. C’est pour cela que le rôle de nos politiques est essentiel. A eux de mettre en place une régulation intelligente, celle qui atténue la rupture mais qui ne freine pas le progrès. Ceci dit, les mesures gouvernementales ne sont qu’une partie de la solution. Le vrai salut viendra du « citoyen-consommateur-usager-entrepreneur ». En réalité, le challenge est double : dissiper la peur et stimuler l’entrepreneuriat.

Nouvel écosystème

Et la Belgique dans tout cela ? Il n’y a pas de raison que nous rations le train de l’Histoire. Nous avons le savoir-faire et les universités. Hélas, le capital à risque est encore faiblement pratiqué. Nos régions sont à la recherche d’investisseurs privés, surtout du côté wallon. Et puis, surtout, il y a un gros problème de mentalité. Nous sommes en manque, non seulement de chefs d’entreprise, mais aussi d’esprit d’entreprise. Or, il n’y a pas de Nouvelle Economie sans nouveaux entrepreneurs. Installons donc un écosystème favorable aux startups. Et impliquons les médias. Ceux-ci devraient beaucoup plus valoriser celles et ceux qui entreprennent. Apportons à ces créatrices et à ces créateurs la reconnaissance qu’ils méritent. Et proposons des icones aux nouvelles générations.

Charité bien ordonnée commence par soi-même. C’est bien connu. Bref, la revue LOBBY a décidé de consacrer sa 30ème parution à la Nouvelle Economie. En donnant la parole aux nouveaux entrepreneurs et aux nouveaux experts. En analysant la question à tous les niveaux, qu’il soit planétaire, américain, européen, belge,… Et pour en savoir plus, il est conseillé de lire le livre de Michel de Kemmeter et de Paul Mauhin « Le nouveau jeu économique » (UHDR/UniverseCity). Leur vision « systémique » a inspiré le projet éditorial du nouveau LOBBY. Le magazine des leaders belges est disponible dès maintenant dans les antichambres du pouvoir.

SERVICE DE PRESSE : Paul Grosjean, Rédacteur en Chef, 00 32 477 33 63 22

paul@aubalcondelactu.be